Archive | Echanges Flux RSS de cette section

28 octobre 2012 0 Commentaire

Ma’l planète bis

Voici ici le commentaire de Ditch quant à l’avenir de terre:

Envoyé le 28/10/2012 à 18 h 24 min
« L’écologie est un problème de riches ». Ce qui est en danger, c’est notre confort de vie. C’est pour ne pas le perdre et faire un peu plus d’argent « vert » qu’on s’agite dans les hautes sphères…
Au fur et à mesure de l’évolution la mère nature extermine les races et les espèces les moins aptes, elle n’a pas besoin des écolos pour exister, mère nature les exterminera comme elle a exterminé les dinosaures, elle ne réclame rien, ne vote pas…
La nature est merveilleuse!

greenpeace

PS: j’avais un lien vers un documentaire fort intéressant, mais je viens de constater qu’il a été supprimé, comme par hasard…si j’arrive à le retrouver je te le communiquerai.
Bon dimanche.

Ditch vient à l’instant de retrouver le document : je vous le livre…

Je viens de retrouver le document dont je t’avais parlé, il a été découpé en 4 parties. Tu peux le voir sur mon blog si tu veux:
chez Ditch

Merci Ditch, je suis d’accord avec cela. Mais malheureusement il faudrait une véritable prise de conscience et on l’attend toujours…Nous sommes responsables mais nous ne sommes pas prêts à faire des efforts! Pas d’action citoyenne à ce niveau ou pas assez.

Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. Antoine de Saint Exupéry

Alors que nous faut-il de plus quand on est submergé par une crise écologique et sociale mondialisée (changement climatique, raréfaction des ressources naturelles, pénuries d’eau douce, rapprochement du pic pétrolier, écarts entre pays développés et pays en développement, sécurité alimentaire, déforestation et perte drastique de biodiversité, croissance de la population mondiale, catastrophes naturelles et industrielles), le développement durable est une réponse de tous les acteurs (États, acteurs économiques, société civile), culturels et sociaux du développement. voir schéma ci-dessous!
Ma'l planète bis dans Echanges schema_du_developpement_durable.svg_-300x285

L’autre jour, une dame me disait que c’était compliqué de trier ses déchets. Alors, elle met tout dans la même poubelle!
Mes enfants, en primaire avaient eu l’intervention d’une personne au sujet du tri des déchets et grâce à eux, à la maison, nous nous sommes appliqués depuis à ne pas faire n’importe quoi. Cela parait être une goutte d’eau dans l’océan mais peu importe c’est un bon début.
Dans mon entreprise, on exige des fournisseurs des emballages « allégés », la reprise des palettes…On reprend certains produits usagés chez les clients afin de les recycler. Les livreurs optimisent leur tournée(bilan carbone oblige!) mais le développement durable c’est aussi amélioration des conditions de travail de l’humain…Quant aux produits, lorsqu’ils sont labellisés, ils sont souvent plus chers et l’homme n’est pas disposé à payer plus cher aujourd’hui…
à d’autres niveaux, tu as raison, c’est plus compliqué. On nous parle d’intérêts économiques…
Les plus alarmistes nous disent aussi qu’il est trop tard…

Alors, tu pourrais bien avoir raison…si l’on n’a pas capacité à s’adapter, on se verra balayés…
Merci Ditch d’être venue dialoguer quelques instants chez moi. Un échange bien agréable.

Voici aussi un article très intéressant que je viens de lire sur http://www.blog-ethicity.net/

« Les Français à faibles revenus et la consommation durable »

La consommation durable est-elle possible pour les 8,6 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté ?

La consommation durable, qu’on peut définir par le fait d’acheter, utiliser et jeter mieux et moins, reste trop souvent encore la préoccupation d’un public averti, estimé à 47 % de la population française selon la typologie de consommateurs Ethicity 2012 (personnes à la recherche de plus de bien-être et d’équilibre, en demande d’autrement.) et à 20% pour le coeur de cible le plus engagé. Il ne s’agit plus désormais de promouvoir le choix des produits les plus respectueux de l’environnement, mais d’encourager des modes de consommation plus efficaces et une évolution des modes de vie. Et ceci auprès du plus grand nombre, en particulier des Français les plus défavorisés. Car « la consommation durable n’est pas une ‘déconsommation’ mais une nouvelle écologie domestique porteuse d’une meilleure qualité de vie pour tous et chacun, quel que soit son niveau de revenu », rappelait en mars 2011 le Conseil d’Analyse Stratégique. Pour lever cette méconnaissance des pratiques en matière de consommation durable de 8,6 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté11, Ethicity en collaboration avec Youphil et avec le soutien de EDF Collectivités, a mis à disposition la première étude en France analysant les attentes et modes de vie durables de cette population : « Les Français à faibles revenus et la consommation durable ».

Voilà, on n’est pas sorti de l’auberge ma pauv’Lucette….

21 octobre 2012 1 Commentaire

Pour Ditch et Anelabougresse JE!

Ditch, suite à ton commentaire… et sans se prendre au sérieux bien évidemment!

Ditch :
Depuis toujours je m’interroge:
Qui suis-je? D’où viens-je? Où vais-je?
Je ne sais pas je ne sais plus…mais je suis là et heureuse de l’être.
Qui suis-je, où vais-je, que dis-je?…tant de questions.

Plius : début de réponse incongrue…
En fait ce n’est pas » je » mais « moi ». Moi, moi et moi? Je suis une conscience, consciente d’exister pour moi et aussi pour les autres, de l’intérieur mais aussi par rapport à l’extérieur et à tout ce(ux) qui m’entoure(nt).C’est justement parce que j’ai conscience d’exister que je peux dire « je » et me poser des tas de questions par rapport à moi même. S’interroger, c’est montrer que je suis en vie. Mais qui suis-je pour pouvoir me juger? Ne pas se regarder dans le miroir au risque de se perdre. Essayer de rester simple, ne pas se mentir à soi-même et cela devrait bien se passer…

Anelabougresse :
je je je …Le je, je l’aime à la sauce Milène Farmer et toi ?
Tu vas vite découvrir le merveilleux monde du je et de sa « bellegossesphère »

Plius :
Chère Anelabougresse, je suis allée chercher les paroles de ce dont tu me parlais dans ton commentaire car je ne comprenais pas…Maintenant, tout s’éclaire…tu parlais d’amour avant tout! Mais d’Amour de soi ou d’Amour des autres? Je gage qu’il s’agit d’Amour au sens le plus large du terme! Et tu as mille fois raison. ci dessous la chanson…

<iframe width=\"420\" height=\"315\" src=\&quot

21 octobre 2012 2 Commentaires

James Bond, 50 ans!

James Bond, 50 ans! dans Echanges james_bond_007

50 ans cela se fête.
Plusieurs acteurs, avec un certain charme ou au charme certain…

2ea15592-0e38-11e2-8b2e-01e37e0fea5f-493x325-300x197 dans Echanges

james-bond-theme-party-225x300

david_niven_in_casino_royal

1129300450_1012-198x300

moorebond-239x300

timothy-dalton-241x300

james-bond-3-isma20090521102218-241x300

daniel-craig-james-bond-236x300

26 films déjà…

1. Casino Royale (1954) avec Barry Nelson
2. Dr No (1962) avec Sean Connery
3. Bons baisers de Russie (1963) avec Sean Connery
4. Goldfinger (1964) avec Sean Connery
5. Opération Tonnerre (1965) avec Sean Connery
6. Casino Royale (1967) avec David Niven
7. On ne vit que deux fois (1967) avec Sean Connery
8. Au service de Sa Majesté (1969) avec George Lazenby
9. Les diamants sont éternels (1971) avec Sean Connery
10. Vivre et laisser mourir (1973) avec Roger Moore
11. L’Homme au pistolet d’or (1974) avec Roger Moore
12. L’Espion qui m’aimait (1977) avec Roger Moore
13. Moonraker (1979) avec Roger Moore
14. Rien que pour vos yeux (1981) avec Roger Moore
15. Octopussy (1983) avec Roger Moore
16. Jamais plus jamais (1983) avec Sean Connery
17. Dangereusement vôtre (1985) avec Roger Moore
18. Tuer n’est pas jouer (1987) avec Timothy Dalton
19. Permis de tuer (1989) avec Timothy Dalton
20. GoldenEye (1995) avec Pierce Brosman
21. Demain ne meurt jamais (1997) avec Pierce Brosnan
22. Le monde ne suffit pas (1999) avec Pierce Brosnan
23. Meurs un autre jour (2002) avec Pierce Brosnan
24. Casino Royale (2006) avec Daniel Craig
25. Quantum of Solace (2008) avec Daniel Craig
26. Skyfall (26 octobre 2012) avec Daniel Craig

Moi, j’ai beaucoup aimé « Permis de tuer ». Je trouve que Timothy Dalton a de la classe. Il est pour moi l’acteur qui incarne le mieux James Bond, enfin tel que je me le représente…et vous?

18 octobre 2012 0 Commentaire

50 nuances de grey par E. L. James

50 nuances de grey  par E. L. James dans Echanges 7753524174_50-nuances-de-grey-d-erika-leonard-james-190x300

L’histoire raconte la relation sado-maso d’une étudiante vierge et d’un millionnaire.
Le succès du livre est parait-il fulgurant, surtout auprès du public féminin (40 millions déjà vendus aux EU) affirment les journalistes!
Initiation au sado-masochisme.
Voici un livre qui aurait pu passer inaperçu mais une fois de plus les journalistes font le buzz.
La littérature érotique a toujours existé et le sexe fait vendre, tout le monde le sait.
Je ne l’ai pas lu et ne le lirai pas mais peu importe.
Il y a, à côté des écrivains qui ont un réel talent et dont les livres ne sortiront jamais. Des auteurs qui s’auto-publieront comme ce fut le cas de Jean Couppé par dépit.
Oui, cela m’énerve et oui, je reconnais qu’il en faut pour tous les goûts. J’avais juste envie de l’écrire et de le partager avec vous.

18 octobre 2012 0 Commentaire

Petite info de Ditchlakwak par rapport à Truisme

ditchlakwak dit :

18 octobre 2012 à 18 h 31 min

Il me fait penser au livre de Boulgakov « Coeur de chien ».
Un petit résumé:
Un jour, un médecin urologue exerçant à Moscou, ramasse un chien dans la rue, gelé et transi. Il décide alors de tenter une opération jamais effectuée auparavant : transplanter l’hypophyse et les testicules d’un homme dans le corps du chien. Le donneur d’organes est un alcoolique, Klime Tchougounkine, et le chien reprendra ses défauts. Le chien devient peu à peu un homme, et apprend à parler. C’est là que le contexte fait irruption : il devient Charikov (Bouboulov) et fait carrière dans la révolution, expropriant et volant à tour de bras. Plusieurs années après qu’il fut devenu un homme, Charikov veut expédier le professeur Préobrajenski au goulag et prendre son appartement. Alarmés, Préobrajenski et son assistant Bormenthal injectent un calmant à Bouboulov, le retransforment en chien qui reprend ainsi sa vie paisible de chien de riche.

Dernière publication sur Pêle-mêle : Encore au sujet des femmes

Plius : Merci beaucoup, je lirai ce livre. La transformation est dans l’autre sens..sûrement très intéressant!

1...1617181920

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885