Archive | ANECDOTE Flux RSS de cette section

24 novembre 2015 0 Commentaire

Un peu d’humour pour changer l’ordinaire…

droles-femmes-3db571

25 mars 2013 6 Commentaires

Les chaussettes!

Des chaussettes inséparables, cela n’existe pas!

La séparation de nos paires de chaussettes est sans doute le plus grand mystère de toute l’humanité. Nous sommes donc en droit de nous inquiéter. On les lave à deux, mais quand il s’agit de les ranger, il y en a toujours une qui disparaît… Où?  Dans les méandres de la machine  à laver, dans le sèche-linge? Et puis, pourquoi pas, par la fenêtre ou le balcon…   On finit par se demander si la coquine est bien allée dans la machine où si elle a pris la poudre d’escampette refusant de jouer la proprette…

C’est ainsi que  des milliers de chaussettes se retrouvent chaque année seules ou mal accompagnées au fond de nos armoires…

Une chaussette sans sa moitié, c’est comme un string sans ficelle, un soutien sans gorge… C’est triste.

Alors s’il vous plaît, mettez-vous immédiatement en quête de l’autre, celle qui a disparu…évitez à tout prix le drame.

Ce qui est sûr, c’est que lorsqu’elles sont mal rangées et que l’on se retrouve avec des chaussettes dépareillées et c’est la totale loose!!!

Imaginons alors, des super chaussettes! Héroïnes à succès chargées d’éviter la dispersion…

Ces vêtements qui devraient être inventés chaussettes

19 février 2013 0 Commentaire

ANECDOTE 5 et 6 octobre 1789!

ANECDOTE  5 et 6 octobre 1789! dans ANECDOTE 5octobrecarnavalet-300x166

« le boulanger, la boulangère et le petit mitron »

Devant le risque de disette de l’hiver prochain et les rumeurs de complots aristocratiques, les Parisiennes décident d’aller demander le pain au Roi… Et c’est plusieurs milliers de femmes qui se rendent à Versailles. Arrivées sur les lieux elles envoient une délégation de femmes accompagnées de députés de l’Assemblée chez le Roi. Suite à la réunion où le Roi domine par le prestige qu’il peut imposer à des femmes du peuple, il ne fait que des promesses…

Dès le lendemain, l’histoire devient tragique. Les têtes des gardes du château sont déjà plantées au bout des piques qui vont ouvrir la marche de retour vers Paris. Lafayette arrive tout juste à  calmer l’ardeur de la foule. Le roi Louis XVI et sa famille acceptent de quitter Versailles qu’ils ne reverront jamais. Ils s’en vont vers la capitale escortés des parisiennes et des parisiens qui dansent autour du carrosse et chantent: « nous ramenons le boulanger, la boulangère et le petit mitron! ils nous donneront du pain! Ou, ils verront… »

La famille royale fut installée au château des Tuileries, sous bonne garde, prisonnière de la révolution.

 

On connait la suite…

extrait de l’histoire pour les nuls…

revolution5octobre-283x300 dans ANECDOTE

 

LES CITATIONS SUR LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

 

« Les Français ont fait en 1789 le plus grand effort auquel se soit jamais livré aucun peuple, afin de couper pour ainsi dire en deux leur destinée, et de séparer par un abîme ce qu’ils avaient été jusque-là de ce qu’ils voulaient être désormais. »

Alexis de Tocqueville (1805-1859)

« Toutes les révolutions civiles et politiques ont eu une patrie et s’y sont renfermées. La Révolution française n’a pas eu de territoire propre ; bien plus, son effet a été d’effacer en quelque sorte de la carte toutes les anciennes frontières. »

Alexis de Tocqueville (1805-1859)

« Prenons-y garde, nous aurons peut-être un jour à nous reprocher un peu trop d’indulgence pour les philosophes et pour leurs opinions… La philosophie trop audacieuse du siècle a une arrière-pensée… »

Louis XVI (1754-1793)

« Sire, si l’on voit où les bonnes têtes ont mené la France, il ne serait pas inutile d’essayer les mauvaises. »

Honoré-Gabriel Mirabeau (1749-1791)

« Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et qu’on ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes. »

Honoré-Gabriel Mirabeau (1749-1791)

« La royauté est anéantie, la noblesse et le clergé ont disparu, le règne de l’égalité commence. »

Maximilien de Robespierre (1758-1794)

« La Révolution française est le plus puissant pas du genre humain depuis l’avènement du Christ. »

Victor Hugo (1802-1885)

« S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ! »

Attribué à Marie-Antoinette (1755-1793)
20 décembre 2012 2 Commentaires

Vous avez un message.

Vous avez un message. dans ANECDOTE hla-porte-de-ames-soeurs-

 

Il se hasarde sur les sites de rencontre…il vogue tel un voilier sur une mer d’huile. Sa timidité l’empêche de contacter celle qu’il attend… celle qui l’attend.

Il préfère les portraits sans photo. De toute façon, elle n’est jamais comme sur l’image…Son ami René en a fait les frais la semaine dernière. Il a bien vite décroché l’oeillet agrafé à sa boutonnière lorsque son rendez-vous a franchi le seuil   à la taverne du gaulois. Il attendait une petite blonde d’une trentaine d’années, il a vu « une blondasse, toute ronde, même pas classe », enfin c’est ce qu’il lui a raconté en rentrant, complètement dépité.

Non, lui, il n’a pas envie de kleenex, il ne veut pas errer de rendez-vous en soirée manquée! Il n’est pas pressé.

Il sait qu’en Amour,  le meilleur moment est celui de la découverte… quand 2 êtres qui ne savent absolument pas qui ils sont, ni à quoi ils ressemblent, distillent encore et encore l’information. Oh, ils trouvent très vite un terrain d’entente, entre moquerie et provocation…toujours gentille…mais attention à ne pas trébucher…les mots vous emmènent où ils veulent, tout dépend de l’interprétation qu’on veut bien leur donner. Il ne faut pas perdre le contrôle.

Lui, il sait tout cela pour l’avoir vécu. Cela fait maintenant 2 ans qu’il est seul. Il les aime un peu intrigantes, un peu intellectuelles, un soupçon jolies… enfin, le vocable exact serait charismatiques. Qu’elle sache cuisiner ou pas lui importe peu! Elle n’aime pas le ménage, aucun souci, il prendra quelqu’un pour l’aider dans cette tâche. Il recherche de la complicité, l’envie de faire des choses, ensemble.

Quand Sandra l’a quitté, il s’est senti comme soulagé. Toutes ces années à vivre l’un à côté de l’autre. Un câlin de temps en temps par habitude…mais, sans passion. Un corps à corps triste, où l’orgasme n’est plus le plaisir mais l’aboutissement d’un « frotti frotta ». Où, les coeurs ne se murmurent plus « je t’aime »…

Maintenant même si l’absence de tendresse le fait souffrir parfois, il sait qu’il vaut mieux vivre seul que mal accompagné.

Alors, il prend son temps. Il sait qu’il trouvera son âme soeur. Il y a tellement de gens seuls…Il n’a juste pas cherché au bon endroit.

Il décide donc de se promener sur les blogs…ils sont si nombreux que parfois, il se demande si c’est une bonne idée. Les thèmes sont variés et les mots qui les composent donnent une image même floue, même lointaine, mais une image tout de même de la personne qui se cache derrière un pseudo, une écriture, des histoires…Il sait déceler la souffrance, la solitude aussi. Alors, il laisse des commentaires qui parfois donnent lieu à des réponses extraordinaires. Quand elles piquent sa curiosité, il se lance …son coeur retrouve des ailes alors et il sait…il sait que bientôt, il trouvera chaussure à son pied. L’Amour est là, tout près…il l’entend déjà frapper  à la porte…
Vous avez un message!

 

nm-318700 dans divers    pour rire…..

20 décembre 2012 1 Commentaire

The Piano Guys


regardez!!!!!!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

12345

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885