18 juin 2019 1 Commentaire

Sur mon tableau

1472852001

Je n’ai plus l’étincelle et la page blanche devant moi s’esclaffe.

Elle m’avait pourtant prévenue que parfois les mots  n’ont plus d’encre,

Et que dangereusement  les idées se bousculent, faisant place au silence.

Pour écrire, il faut du réconfort mais je me noie dans une activité intense,

Plus le temps de m’évader, d’échapper à ce monde sans pitié.

Le quotidien tue  à petit feu la rêveuse qui doucement s’ensommeille.

 Mes bulles d’oxygène ont perdu le saint Graal alors je repars à la conquête,

Des mots, des maux, jusqu’à plus soif.

J’ai besoin d’eux pour me sentir vivante.

Il me faut raconter, imaginer, dévoiler, tenir en haleine,

Faire appel ou non à ma mémoire, chercher l’extraordinaire,

Dans une période bien ordinaire…

Le monde ne va pas bien.

Avec des mots, on corrige, on efface, on recommence,

Jusqu’à ce que l’on décide de lever le voile.

On accroche du bonheur, de l’espoir à toutes nos histoires,

Et cela fait du bien.

A vous, à moi….

A tous ceux qui s’arrêteront ici pour voir.

 

 

Une réponse à “Sur mon tableau”

  1. rougepolar 18 juin 2019 à 18 h 21 min #

    Très beau texte :)

    Dernière publication sur Rougepolar : L’idée n’est-elle pas universelle ?


Laisser un commentaire

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885