27 février 2015 3 Commentaires

Le ressac,

ressac

Être comme le retour violent des vagues contre l’ obstacle.

Croire que son coeur va mourir parce que c’est la débâcle,

Des sentiments,  comme une  valse qui vous emporte,

Des petits pas, qui vous enlacent et vous escortent.

 

Être comme le ressac, inlassablement,

Se heurter aux rochers, péniblement.

Croire que la vie n’est que tourments,

Quand pour d’autres elle chante gaiement.

 

Être bousculée au plus profond de son âme,

Vivre sa passion comme d’autres un  drame,

Ne plus croire en vous Madame,

Et de tout faire un amalgame.

 

Être chahutée, bouleversée, tomber à genou

Avant que de comprendre qu’on peut survivre à tout.

Puiser au fond de soi, l’étincelle de vie,

Se dire que rien n’est jamais vraiment fini.

 

Être comme le retour violent des vagues contre l’ obstacle.

Lutter, encore et encore, il n’y aura pas de miracle.

Serrer dans ses bras, un bonheur indécent,

Pour n’avoir que des souvenirs et bannir les regrets finalement.

 

3 Réponses à “Le ressac,”

  1. 010446g 28 février 2015 à 8 h 55 min #

    bravo!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : A partir d'un certain âge...

  2. rêveur 1 mars 2015 à 17 h 07 min #

    Les vagues à l’âme, le ressac d’infortune…tout est va et vient, avec des marées hautes ou basses. Joli texte ;)

  3. ditchlakwak 3 mars 2015 à 21 h 30 min #

    Au diable les regrets!
    Bises

    Dernière publication sur Pêle-mêle : D’UN CHATEAU L’AUTRE (1)


Laisser un commentaire

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885