Archive | 26 novembre 2014

26 novembre 2014 3 Commentaires

Trop lourd,

tristesse-solitude-default-big

Il est des vies, trop lourdes  à porter,

Des chemins trop boueux qui vous empêchent d’avancer.

Je voyais la vie comme un rayon de soleil,

Mais la pluie  a envahi même mon sommeil.

Le jour, je rêve d’Amour,

La nuit, je pleure mes envies.

J’ai mal  à la tête et mon corps grince,

Marionnette en l’absence de mon prince.

L’impression d’être invisible aux yeux du monde,

Rasant les murs depuis mon Amour dans la tombe.

Je glisse sur le verglas et patatra,

Ne suis plus rien sans lui et voilà !

 

 

 

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885