Archive | février 2014

27 février 2014 2 Commentaires

Et si ?

couple avec parasols, couple au bord du lac, etreinte, amour 162789

- Et si on partait en voyage ? Rien que toi et moi. Oublions le monde, entrons  à tout jamais dans notre bulle et restons-y.

- Mais, Lucinda, tu n’y penses pas. Que fais-tu de notre travail, de nos amis, de notre quotidien ?

- Justement ! J’en ai marre de ce » tous les jours » qui ne mène plus  à rien. Moi, je veux des frissons. je te veux toi, comme aux premiers jours, rien que pour moi. Allons, un peu de courage !

- Mais, Lucinda, je suis toujours là. Et, si cela peut te rassurer, je t’aime comme au premier jour.

- Mauvaise réponse my Love. Je veux  sentir ton Amour aller crescendo. Je veux tes bras, ta bouche quand j’en ai envie et je suis affamée.

-Mais enfin, Lucinda, qu’as-tu avalé au petit déjeuner ?

-Un grand bol de lucidité ! 

- Lucinda, cesse donc ce petit jeu. Tu sais bien que c’est impossible. On ne peut tout quitter sur un coup de tête.

- Alors, my Love, jouons au jeu des « si ». Si l’on pouvait, là, maintenant partir tous les deux ?

-Je te suivrais mon Amour

-Si tu devais rembobiner le film de ta vie.

-Je n’y changerais rien mon Amour. Je rembobinerais sans cesse. D’avant en arrière…j’userais la pellicule de l’avoir trop regarder.

- Si tu devais rencontrer la femme de ta vie ?

- Ce serait toi mon Amour, toi et aucune autre. Depuis le temps, je n’ai jamais respiré ailleurs que dans ton cou.

-Si tu devais changer quelque chose ?

-Je changerais les idées de ma Lucinda, qui me taquine à chaque fois. Je lui prouverais que l’avenir n’a pas  tracé un chemin indélébile, que la vie parfois nous fait des crocs en jambe et que l’on peut toujours se relever. Je ferais rentrer dans son coeur tous les mots d’Amour que je lui crie chaque jour si fort afin que jamais elle ne les oublie. Je graverais des caresses et des baisers brûlants sur sa jolie peau dorée et enfin, je lui demanderais de me faire un enfant.

- …

Lucinda n’a rien dit. Elle a sorti de sa poche un mouchoir blanc tout  brodé pour essuyer les petites larmes qui perlaient déjà au bord de ses yeux. Elle a plongé son regard dans le sien. Puis, émue, elle a dit :  Ce voyage, on le fera en famille alors ?

Il a souri. Cela voulait dire OUI.

 

27 février 2014 3 Commentaires

Quelques mots pour sourire

corse_calvi_01

Il n’y a pas de chauve à Ajaccio mais  à Calvi, si !

 

image-insolite-allumette

 

Mieux vaut une allumette intelligente qu’un saut briquet !

 

LA-LIONNE-ET-LE-LION

 

 

Le lion et la lionne sont faits l’un pour l’autre…

26 février 2014 2 Commentaires

LA VAGUE

19047152.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Date de sortie 4 mars 2009 (1h48min)
Réalisé par Dennis Gansel
Avec Jürgen VogelFrederick LauMax Riemelt plus
Genre Drame
Nationalité Allemand

 

Synopsis et détails

En Allemagne, aujourd’hui. Dans le cadre d’un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d’un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôle grandeur nature, dont les conséquences vont s’avérer tragiques.

Une histoire vraie

Secret de tournage sur La Vague

Le professeur d’histoire Ron Jones a réellement existé et l’expérience qu’il a pratiquée a concrètement eu les effets mis en scène dans le film. Inspiré du fait réel, La vague est également un roman de Todd Strasser et un classique de la littérature de jeunesse, au programme de nombreuses écoles allemandes depuis vingt ans. L’adaptation de Dennis Gansel a de même connu un très grand succès outre-rhin.

 

Pourquoi toujours parler des films récents ? Il existe des œuvres plus anciennes qui méritent tout autant que l’on en parle !

Voilà, un film sur l’éducation. Pas de réponse mais un constat ! Tout homme suivrait donc aveuglément un leader  ou une cause ? Jusqu’où va le rôle d’un enseignant, son implication ? Mon fils l’avait étudié en classe et je comprends pourquoi. On sent le drame arriver et pourtant, jusqu’au bout on l’occulte. Un film, pas pour juger mais justement pour discuter, se forger sa propre opinion. Un film intelligent et loin d’être ennuyeux bien au contraire.

Un film à voir de toute urgence. On ne peut rester indifférent.

25 février 2014 5 Commentaires

L’AMOUR, quelques citations…

téléchargement (1)

  • L’amour… il y a ceux qui en parlent et ceux qui le font. À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire. - PIERRE DESPROGES

 

  • L’amour, c’est l’effort que fait l’homme pour se contenter d’une seule femme. – PAUL GERALDY

 

  • L’amour est aveugle, mais le mariage lui rend la vue. – GEORG CHRISTOPH LICHTENBERG

 

  • L’amour n’est pas aveugle, il est atteint de presbytie. La preuve, c’est qu’il ne commence à distinguer les défauts que lorsqu’il s’éloigne. – MIGUEL ZAMACOÏS (*)

 

  • L’amour, ça naît de rien et ça meurt de tout. – ALPHONSE KARR (*)

 

  • J’étais tellement amoureux que, dans le taxi, j’oubliais de regarder le compteur. - WOODY ALLEN

 

 

 

  • L’amour sans philosopher ? C’est comme le café : très vite passé. - SERGE GAINSBOURG

 

VOilà, je vous laisse lire et méditer..moi, j’ai déjà ma petite idée…mais chut, c’est un secret.

24 février 2014 1 Commentaire

Philoména

21058784_20131118171801678.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Date de sortie 8 janvier 2014 (1h38min)
Réalisé par Stephen Frears
Avec Judi DenchSteve CooganSophie Kennedy Clark plus
Genre Drame
Nationalité Britannique , français , américain

 Synopsis et détails

 Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. À l’âge de trois ans, il lui est arraché pour être adopté par des Américains. Pendant des années, Philomena essaiera de le retrouver.

Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire, et ce dernier la persuade de l’accompagner aux Etats-Unis à la recherche d’Anthony.

 

Philomena est l’adaptation du roman Philomena: The True Story of a Mother and the Son She Had to Give Awayécrit par Martin Sixsmith, basé sur la propre histoire de l’auteur. L’adaptation a été co-écrite par Steve Coogan qui joue également le rôle de Martin Sixsmith dans le film.

 

Voilà, encore un bon film où l’on dit les choses avec intelligence et subtilité. On aborde tous les sujets : adoption, église, homosexualité, amour filial…..On pourrait 1000 fois tomber dans le pathos et fondre en larmes…mais non, ce film est trop subtil. On échappe aux clichés, rien n’est lourd, ni pesant. Judi Dench, ancienne M dans 007 est parfaite, on sent le poids des ans et de l’absence sur ses épaules et pourtant, aucune rancoeur, aucune haine, juste le pardon. Allez-y de toute urgence. j’ai adoré.

123

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885