8 novembre 2013 1 Commentaire

Rage.

Rage. dans textes courts atelier-d-ecriture_article_high2

Penché sur son cahier, la tête entre ses mains, Jérémy semble perplexe.

Il a ouvert à la dernière page, là où les lignes sont encore vierges. Va-t-il se lancer ? Tout se bouscule ce soir, le bien-être, le mal-être, la joie et la peine, la fatigue,  et l’envie pourtant d’aller plus loin.

Il inspire profondément, enlève le capuchon, l’encre bleue ce soir va saigner… Tout ce qu’il garde  à l’intérieur, il va le confier. C’est toujours mieux qu’un psy. Il déteste les médecins.  Si ses idées ne sont pas claires, c’est simplement parce qu’il a peur. Il est effrayé de constater que peut-être, il va devoir tout effacer, tout recommencer.

Il lève le bras, se cale sur sa chaise. Ça y est, il est prêt.

Les mots vont révéler les maux qu’il n’a jamais dits. Il sait déjà que cela sera douloureux, mais il doit dire la vérité, sa vérité, coûte que coûte. Il a l’impression de se jeter dans le vide, comme un trapéziste, faire le quadruple saut sans filet…il semble terrorisé.

- »Vous est-il arrivé de vous sentir piégé ? Vouloir que ça avance et pourtant être comme englué? C’est un sentiment détestable. Être et ne pas pouvoir être véritablement ! Se dire que l’on n’a pas pris le bon chemin, ou que l’on est simplement arrivé  à la croisée de ce chemin ? Qu’il est difficile de faire un choix. Les années sont passées  à toute vitesse. J’ai l’impression d’avoir été un mauvais conducteur et d’avoir brûlé les feux tricolores, dépasser la limite de vitesse…Mon maître mot, c’est VIVRE ! J’ai voulu tout faire.  Certainement trop vite. Je suis passé à côté de l’essentiel. On m’a aimé et j’ai aimé. Cela n’a jamais duré bien longtemps. À qui la faute ? Personne ! Enfin, je pense. J’y ai cru pourtant,  et à chaque fois. Mais, on s’est toujours précité. Pas pris le temps de se découvrir…Passés de la première rencontre au lit, du lit  à la vie conjugale, de la vie conjugale  à l’absence de partage. Comme ça, en un instant…  Aucune empathie, certainement pas assez d’efforts…et pas de réconfort. Les jours s’enchaînent et ce soir, je vous confie que j’ai certainement bien vécu mais pas comme j’aurais aimé. C’est un bien vécu qui signifie, vécu beaucoup et dans tous les sens… avec bien trop d’excès. J’ai aimé mal. Les femmes aiment qu’on leur ouvre la porte, qu’on leur présente leur chaise alors qu’elles vont s’asseoir, qu’on leur tende leur manteau…qu’on leur offre des cadeaux, des fleurs…qu’on leur souffle à l’oreille combien elles sont belles… mais, elles ne sont pas futiles, elles aiment aussi parler de leur dernier livre, de leur dernier film… de leurs soucis, qui s’ils ne sont pas les nôtres ont toute leur importance… Je n’avais pas compris. Je n’ai pas eu de mère. Est-ce que cela peut expliquer mon manque d’écoute, de compréhension? Non, je ne me cherche pas d’excuses, je suis tourné sur moi-même et  qui se ressemble, s’assemble… Alors, je suis seul. Sur ce cahier, je me dévoile et ça fait mal.  C’est un peu comme si je me regardais dans un miroir. L’image que celui-ci me renvoie ne me convient pas. Non, ce n’est pas moi, je ne suis pas comme ça ! Ou alors, avançant dans l’âge, je manque de réconfort et je m’apitoie sur mon sort.  Je sais maintenant ce que je veux et ce que je ne veux pas ! La peur m’a quitté et je veux être heureux.  Cette femme, lorsque je vais la rencontrer, elle sera ma chance et je ne la laisserai pas passer. Qui a dit qu’un homme ne pouvait pas changer ?  »   

Jérémy se relève. Il pose sa plume. Il a maintenant un sourire radieux.  Son cœur a fait la paix avec lui-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réponse à “Rage.”

  1. RÊVEUR LUNAIRE ATYPIQUE 10 novembre 2013 à 15 h 32 min #

    Une façon d’exorciser ses démons et ses ratés. Ce qu’on écrit reflète notre inconscient, même si cela peut être amplifié par une gourmandise d’obscurité. Belle leçon d’espoir à la fin. ;)

    Dernière publication sur REVEUR LUNAIRE ATYPIQUE : Holidays


Laisser un commentaire

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885