Archive | 4 juin 2013

4 juin 2013 10 Commentaires

Quelque part. Pour Carrelapresad

Quelque part.   Pour Carrelapresad dans textes courts john_william_waterhouse_the_lady_clare_study

John William Waterhouse The Lady Clare

Elle se promène sur ce chemin qui s’arrête  à l’orée du bois. Puis, fait demi-tour et revient vers la maison. Elle s’arrête un moment près de l’enclos, là où trottent les chevaux. Parfois, ils viennent jusqu’à elle pour une tendre caresse…Et puis, elle rentre enfin et va s’asseoir dans le petit salon. Elle vit seule depuis si longtemps qu’elle en a oublié  la pendule. D’ailleurs, celle-ci ne fonctionne plus depuis des semaines. Elle vit au rythme des jours, suit la course du soleil…Veuve  depuis l’âge de 20 ans, à cause de cette fichue guerre, elle ne veut pas se remarier car, elle devine que ce ne sera pas la dernière. Elle  n’a pas encore trente ans et déjà elle sait qu’elle n’aura pas d’enfant. Ce monde est trop cruel et le chemin trop biscornu. Ce ne serait pas un cadeau à faire que de donner la vie, elle en est persuadée.

Constance est une jeune-femme fine et élégante. Un port de tête altier. Des yeux bleus dans lesquels on aimerait plonger, un sourire à tous nous réconcilier. Elle ne revêt le pantalon que pour monter  à cheval. Ses cheveux longs toujours relevés lui donnent l’air d’une institutrice, métier qu’elle détesterait par dessus tout. Il ne lui manque que les lunettes! Lorsque le soir, elle libère ses cheveux sur ses épaules, elle ressemble à un tableau de John William Waterhouse. Une jeune femme  à la peau blanche et aux courbes parfaites. Un air romantique qui ferait tomber  à genoux même le plus impassible des hommes. Une beauté à nulle autre pareille…mais, une beauté esseulée.

Cette nuit là fut une nuit de pleine lune. Constance, près de la cheminée dégustait un verre de vin blanc. Les sens quelque peu en émoi, elle lisait le Marquis de Sade. Le corps alangui sur le sofa, les épaules dénudées.

C’est  à peine si elle remarqua le petit bruit que fit la porte en s’entrouvrant. Un homme apparut qui fit une révérence, chapeau à la main. Elle ne parut pas surprise. Il était élégant. Ce fut comme si elle avait toujours su qu’il en serait ainsi.

Il s’approcha d’elle dans la pénombre et doucement lui prit la main, qu’il baisa. Un tendre baiser, qui effleura  à peine sa peau déjà brûlante et qui la fit frissonner de plaisir. Elle ne le connaissait pas mais déjà devinait qu’elle lui appartiendrait éternellement.

Quand il approcha sa bouche de son cou, elle n’opposa aucune résistance. Ses dents la pénétrèrent et un petit bruit de succion se fit entendre. Il prenait possession d’elle, tout doucement. Ce fut alors comme si leurs corps se mélangeaient. Il pénétra ses pensées et elle fit de même. Les mots étaient inutiles.

Ils s’endormirent paisiblement l’un près de l’autre, après avoir connu le plaisir.

Il lui murmura qu’elle souffrirait un peu les premiers temps, qu’elle devrait s’acclimater  aux changements de son corps, mais, qu’ils seraient ensemble éternellement.

Déçue dans cette vie, puisqu’on lui avait enlevé trop tôt son amour de mari , elle lui sourit et à son grand étonnement, ce fut elle qui le rassura.

- »Votre monde ne sera pas celui des ténèbres mais bien une révélation pour moi. Peu importe où je vis, si  cela reste conforme à mes rêves, si je reste libre de mes actes. Je ne serai plus seule et les larmes,  reflets de mes souvenirs trop cruels ne couleront plus. Vous êtes venu me chercher et je vous en remercie. Je m’ennuyais ici et le monde m’est devenu étranger. J’avais grand besoin d’air.  »

L’homme ouvrit grands les yeux. D’ordinaire, il faisait peur et on rejetait son monde. Avait-il enfin trouvé la reine de ses nuits? Son teint pâle contrastait avec la rougeur de ses lèvres…au royaume des vampires, elle serait adulée. 

Dissemblables et pourtant si complémentaires…ce serait donc cela l’Amour….

Il est de belles rencontres qui se font par le plus grand des hasards…il suffit seulement d’y croire.

ar3mb dans textes courts

 

 

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885