Archive | 12 mars 2013

12 mars 2013 5 Commentaires

Le bon vouloir

Le bon vouloir dans Poésie 331306_286229431_72809055_h004201_l

 

Croyez-vous qu’étouffée par vos bras, elle fera toujours comme il vous plaira?

Vous annihilez le moindre de ses désirs, le plus petit caprice.

Je sais que bientôt, exaspérée et fatiguée,  elle se rebellera.

Je le devine quand je plonge dans le puits sans fond  de ses yeux si tristes.

 

Vous pensez la dominer, la soumettre intégralement à votre volonté?

N’avez-vous donc aucune fierté qu’il vous faille ainsi retenir les gens contre leur gré?

Personne jamais, n’a osé se dresser contre votre puissance.

L’argent achète les hommes que vous terrassez de votre inconstance.

 

Elle n’est pas à vendre et  refuse de demeurer objet de vos désirs,

Préfère encore retourner dans la rue et s’offrir avec plaisir,

A des êtres qu’elle apaise le temps d’une douceur.

Qui  l’apprécient  à sa juste valeur, avec beaucoup de pudeur.

 

L’Amour n’est pas un dû, l’Amour est un partage.

Le coeur est difficile et la raison enrage,

Quand, elle est seule  à l’abordage,

Des sentiments du royaume des mirages.

 

 

 

12 mars 2013 5 Commentaires

Recommander par temps de neige….

Recommander par temps de neige.... dans Humour cbiked1

12 mars 2013 1 Commentaire

N’écoute pas le sage.

N'écoute pas le sage. dans Poésie huitre-perliere

S’ il te semble que plus rien ne bat à l’intérieur,

Prends une grande inspiration et pars trouver ta fleur.

N’écoute pas le sage qui te retient dans ta maison.

Il a peur et depuis longtemps  n’a plus toute sa raison.

 

Quand tu étouffes, et que l’oxygène vient  à manquer,

Alors, va voir dans le jardin d’à côté.

Tu trouveras des fragrances inconnues, des couleurs à croquer.

Tes sens s’affoleront et tu sauras où la trouver.

 

Quand tu la verras, elle sera pour toi comme mille étoiles scintillantes,

Tu auras chaud, tu auras froid, elle te semblera surprenante,

Cette nouvelle vie qui commencera à battre en toi.

Alors, tu sauras que tu as fait le bon choix.

 

Dans ta coquille, tu n’aurais connu que le dessèchement,

L’amertume, la rancoeur, comme du harcèlement.

Ne t’en prends qu’à toi même, quand tu te renfermes.

Car, même la plus belle huître, si elle garde coquille close,

Ne peut révéler la perle qui sommeille en elle…

la-perle-dans-l-huitre-150x150 dans Poésie

 

 

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885