16 février 2013 0 Commentaire

Les pérégrines par Jeanne Bourin

Les pérégrines par Jeanne Bourin 510335edvzl._sl500_aa300_

De Chartres à Jérusalem, en passant par Constantinople, Nicée, Antioche et Tripoli, Les Pérégrines nous entraînent à la suite de Brunissen, Flaminia et Alaïs, les trois filles d’un parcheminier chartrain. Par leurs yeux, nous découvrons les splendeurs de ces villes mais aussi les terribles épreuves rencontrées en route : la mort qui décime leur famille, les longues marches épuisantes, la faim, la soif, la maladie, les combats, les rivalités qui opposent les seigneurs francs. Soutenues par leur foi et les événements miraculeux qui sauvent les pèlerins du désastre, les trois sœurs nous font également vivre les amours passionnées et contradictoires qui vont diviser leurs cœurs et bouleverser leurs vies. Jeanne Bourin nous restitue avec éclat l’existence quotidienne des croisés. Elle nous replace dans cette époque de foi et de violence, en mêlant l’histoire à la fiction, et nous rappelle que les femmes, elles aussi, ont participé activement aux croisades. Elles furent les aventurières de Dieu.

Aimant l’histoire et les qualités incontestables de romancière de Jeanne, j’ai plongé…avec délice. à lire.

 

510xwgdkhwl._sl500_aa300_

Les Amours blessées :

On suit ici l’histoire d’amour entre Cassandre et Pierre de Ronsard.  Leur amour est unique et exceptionnel car ces personnages s’aiment d’un amour fou et réciproque. Mais un jour, les parents de Cassandre lui annoncent que Pierre veut être poète mais aussi qu’ il est destiné à la prêtrise… Cassandre  lui propose tout de même de continuer à s’aimer. Leurs coeurs et leurs âmes continueront de s’appartenir  mais ils ne pourront être ensemble. Cassandre finira par se marier avec Jean de Pray. Un mariage sans bonheur, sans passion. En secret, elle continuera à aimer Pierre…

Une histoire d’amour épistolaire au final…

J’ai lu ce livre car j’avais étudié la poésie de Ronsard et je voulais connaitre les 2 versions, même romancées: celle de la femme et celle de l’homme.

Laisser un commentaire

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885