Archive | 11 février 2013

11 février 2013 2 Commentaires

Quelle moustache? Je te dirai d’où tu viens!

blog drôle, demotivateur

Quelle moustache? Je te dirai d'où tu viens! dans Humour watermark

 

11 février 2013 0 Commentaire

La septième vague par Daniel Glattauer

La septième vague  par Daniel Glattauer 79245614_o

Résumé :

Leo, de retour des Etats-Unis, la correspondance entre Emmi et lui reprend, d’abord timide après de longs mois de silence, puis tout s’enchaîne.
Mais voici qu’Emmi souhaite en finir pour de bon et mettre un terme à cette relation épistolaire. Pour cela, elle veut rencontrer Leo, une fois au moins…

Voici la suite de Quand souffle le vent du nord. Un livre tout à fait original, une histoire sous forme de mails…J’avais adoré le coté épistolaire (ça se dit comme ça…)  et même si la fin m’avait donné un arrière goût d’inachevé, j’avais apprécié le côté  » non happy end et pourtant never ending story! La vraie vie en quelque sorte.

Mais voici qu’en allant sur différents blogs littéraires en lien chez moi, je découvre qu’il y a une suite. Je file l’acheter le jour même et le dévore le jour suivant…J’aime lorsque l’on dévoile les sentiments avec beaucoup de sincérité…Emmi et Léo les poussent dans leurs derniers retranchements afin d’être certains de ce qu’ils désirent dans la vie…dans leur vie et non dans celle de l’autre! Car en amour parfois, il faut savoir faire preuve d’égoïsme pour ne pas s’oublier en se donnant à l’autre. Rester soi-même parce que c’est bien ainsi qu’on a conquis l’autre et que c’est ainsi que l’on sera heureux vraiment.

Un peu de philosophie en Amour, ne fait pas de mal….à lire de toute urgence! les 2 livres bien entendu!  et revenez me dire ce que vous en avez pensé.

Avez-vous eu votre septième vague?

11 février 2013 1 Commentaire

L’invitation au voyage

L'invitation au voyage dans Poésie Poesie-L-invitation-au-voyage

L’invitation au voyage

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l’humeur est vagabonde ;
C’est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu’ils viennent du bout du monde.
- Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D’hyacinthe et d’or ;
Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Charles BAUDELAIRE

J’ai cherché hier quel poème de ce cher Baudelaire me plaisait le plus….et celui-ci, déjà étudié il y a longtemps m’est revenu en mémoire…

Il est des poèmes comme des livres que l’on oublie jamais. La tristesse de Baudelaire est belle, chaque mot pèse et une image s’en dégage…il en est ainsi, quand les mots décrivent si bien  ce que l’on a tout au fond de soi…on pourrait en faire un tableau…ici, chaque strophe mériterait d’être peinte.

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885