18 décembre 2012 4 Commentaires

La mère-Noël

La mère-Noël dans Textes 3c_510x700

On parle toujours du Père-Noël mais connait-on réellement la vie de cet homme?

Avez-vous pensé un seul instant qu’il pouvait être marié? 

 

Cela m’amène directement au sujet de ce soir, à savoir : la Mère-Noël!

C’est une femme merveilleuse qui accompagne l’homme le plus célèbre au monde depuis maintenant plus de cinquante ans! Oui, chacun d’eux vole allègrement vers ses soixante-dix printemps et, si parfois ils se sentent fatigués, ce n’est pas le poids des ans qui pèse sur leur vieille carcasse mais vous, nous….les exigeants, qui sommes grands responsables.

Chaque année nous les mettons à contribution. Car il faut commencer dès le mois de Janvier la fabrication des jouets pour être certain de pouvoir répondre à toutes les demandes…Il serait  inconcevable de ne pouvoir servir un enfant.  Là, au moins, tous sont égaux.

Donc, toute l’année, Madame Noël comme on la surnomme aussi s’occupe de l’intendance. Elle nourrit son petit monde, à savoir tous les lutins, les animaux et son petit ventru de mari qu’elle adore.

Quand ils se sont rencontrés, il lui avait tout de suite avoué le destin qui l’attendait. Dès la naissance, on lui avait appris qu’il serait le bienfaiteur de tous les enfants de la terre.  Le métier était rude mais ô combien gratifiant. Il voyagerait tout autour de la planète. Il devrait suivre la mode car dans le monde des jouets les demandes des chérubins avaient beaucoup évoluées. Là, où autrefois on donnait des chevaux de bois, on attendait maintenant des tablettes, des ordinateurs… Les lutins heureusement étaient d’excellents techniciens. La Mère-Noël était source de nombreuses idées surtout côté fille.  Heureusement, les poupées même si leur aspect changeait, restaient en tête d’affiche. Elle avait passé commande auprès de grands créateurs et à chaque fois ce fut un succès. Le Père-Noël n’entendait rien à cela! Il ne comprenait pas que l’on veuille jouer à la dînette, à la maman, à la maîtresse…Souvent Mamie Noël se moquait de lui et de ses principes idiots et vieillots. Le monde bougeait et dans ce métier, il fallait  se mouvoir en même temps que lui : être dans le vent comme disent les enfants.

Parfois, le Père-Noël s’énervait car il trouvait que les choses évoluaient trop vite. On ne prenait plus le temps de s’amuser avec un jouet, car il y en avait beaucoup trop. Quel gâchis, pensait-il. Il sombrait alors plusieurs jours dans le désespoir, seul, dans son chalet. Parfois, il buvait plus que de raison parce qu’il avait l’impression d’être un Père-Noël passable…il gâtait beaucoup trop son petit monde et c’était pour cela que les enfants n’arrivaient plus à se concentrer sur rien.

Heureusement, Mère-Noël, sa plus grande fan était là et elle savait le consoler. Elle avait accepté d’être son épouse il y a bien longtemps et cela sans hésitation aucune.  Le Père-Noël était avant tout un homme bon qui savait écouter. Il faisait toujours preuve d’empathie envers autrui. Il n’élevait jamais la voix, faisait toujours tout son possible pour bien faire. Et, croyez-moi, ce n’est pas toujours facile quand on a à faire à des chenapans tels que certains petits bambins dont je tairai le nom…Elle savait la vie qui l’attendait. Elle ne serait jamais au premier plan et le métier de son mari passerait avant toute autre chose. Aussi, n’eurent-ils jamais d’enfant. Ils n’auraient pas eu le temps de s’en occuper vraiment car la vie de parents est un travail à plein temps.  Cela ne leur manquait pas puisqu’ils considéraient que tous les enfants sur cette terre étaient un peu les leurs. Combien de lettres de demandes ou de remerciements avaient-ils reçues?  Ils seraient bien incapables de vous donner un chiffre.

Mais, ils furent de toute évidence un couple des plus heureux. Il y avait de l’Amour entre eux, aujourd’hui comme au premier jour.

La nuit, sous les draps, leurs effusions sont semblables aux nôtres et ils se murmurent des mots d’Amour. Ce n’est pas parce qu’on les imagine toujours vêtus de rouge qu’ils ne portent pas lorsqu’ils sont chez eux d’autres vêtements. Mamie-Noël à son âge porte encore des nuisettes et se veut coquette. Cela ravie son mari qui est un peu coquin quand il s’agit de faire des câlins.

Quand ils prennent des vacances, toujours incognito, c’est sous les tropiques! Moi, je ne les ai jamais rencontrés mais j’aurais certainement beaucoup de choses à leur demander afin de pouvoir compléter cet article…car, tout ce que je sais, c’est un lutin qui me l’a raconté. Là-bas, ils sont tous amoureux secrètement de Mamie-Noël.  Il m’a affirmé qu’elle est encore très belle.  La gentillesse est tellement incrustée en elle, que cela la rend immensément belle. Elle ressemble un peu à une fée. Le Père-Noël n’est pas jaloux car il sait tout l’Amour qu’elle lui porte.  Elle le lui démontre chaque jour. Il a parfois un caractère difficile.  Combien de fois l’a t’elle pris par la main pour le remettre sur le droit chemin? Elle sait être ferme sans jamais avoir à crier ou à se fâcher. Sans elle, il n’aurait pas pu travailler aussi longtemps en tant que Père-Noël.

Le plus merveilleux, c’est que leur destin à tous deux est lié. Le Père-Noël et la Mère-Noël ne peuvent être séparés. Ils vivront éternellement l’un à côté de l’autre même quand, trop usés et fatigués on les appellera plus haut, tout là-haut…ce sera ensemble. Ils n’auront pas à survivre à l’autre, tout écrasé de chagrin… et moi, j’aime les histoires qui se finissent bien!

 

 

4 Réponses à “La mère-Noël”

  1. ditchlakwak 18 décembre 2012 à 22 h 53 min #

    Je ne connais pas la mère-Noël, mais je connais sa petite fille « Snégourotchka »:

    http://www.russievirtuelle.com/mythologie/creatures/images/snegourotchka2.jpg

    Une bien jolie histoire, merci Plius
    Bonne soirée

    Dernière publication sur Pêle-mêle : 10 raisons de refuser le va-ksin Co-vide dizneuf

  2. Viviane 19 décembre 2012 à 17 h 32 min #

    Merci d’avoir fait sortir de l’ombre notre Mère Noël si peu connue.

    Un petit génie notre Plius, d’un seul coup j’ai été transporté, Ah noël garde tous ces charmes, qu’importe l’âge que l’on a.

    Bisou bonne soirée
    Viviane

  3. dominique 19 décembre 2012 à 18 h 43 min #

    Merci pour cette enquête sur le Père et la Mère Noël,j’ai apris beaucoup de choses surtout sur la Mère Noël.
    je vois que tu les connais bien maintenant.Je vais t’envoyer ma lettre, en passant par toi,je suis sûre que mes demandes les plus foles seront accordées.
    bise

  4. véro 19 décembre 2012 à 20 h 31 min #

    … digne d’Harlequin !


Laisser un commentaire

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885