Archive | 12 octobre 2012

12 octobre 2012 0 Commentaire

Quitter le monde de Douglas Kennedy

Quitter le monde de Douglas Kennedy 51kkxuczoyl._sl500_aa300_

La trajectoire bouleversante de Jane, femme en quête éperdue d’amour et de reconnaissance.
On la voudrait heureuse mais le malheur s’acharne tout au long du voyage dans lequel elle nous entraîne.
Douglas Kennedy dans son roman le plus ambitieux à ce jour. Je crois bien qu’à la fin j’ai pleuré! Mais l’oeuvre est magnifique. Après tout pourquoi ne lire que des histoires gaies? Le monde est aussi peuplé d’histoires tristes..Tout est dans la manière de les raconter.
à lire absolument!

12 octobre 2012 1 Commentaire

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett 51ir1ygzwfl._sl500_aa300_

En 1962, à Jackson dans le Mississipi, chez les Blancs, ce sont les Noires qui font le ménage et élèvent les enfants. Sans mot dire!
Une jeune étudiante blanche souhaitant devenir journaliste va entreprendre de raconter la vie de ces femmes dont elle obtiendra des témoignages saisissants.
J’ai bu ce livre! Quel régal quand la roue tourne et que l’arroseur est arrosé!
J’ai ensuite regardé le film et j’ai bien fait! On devrait toujours lire le livre avant de voir l’adaptation cinématographique…il y manque tellement de petits détails qui font souvent toute la richesse de l’histoire.
Un très beau livre. à lire et à offrir.

12 octobre 2012 0 Commentaire

Le Dahlia noir de James Ellroy

Le Dahlia noir de James Ellroy 31cococsssl._sl500_aa300_

1947 Los-Angeles
Elizabeth Short est découverte morte dans un terrain vague. Une mort horrible!
Ce crime non élucidé a ébranlé les Etats-Unis et James Ellroy en a fait une fiction romanesque résolue. Il est important de savoir que James Ellroy a perdu sa mère (assassinée) à l’âge de 10 ans. Un roman très personnel sans nul doute, noir à souhait, violent, avec des mots percutants.
Un roman policier différent. Je n’ai jamais ri mais l’intrigue m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page, jusqu’au dernier mot.

12 octobre 2012 0 Commentaire

E.E.Schmidt et ses romans, ses nouvelles…

Avant de vous parler de ses livres, j’évoquerai l’homme! Pianiste émérite, épicurien dans l’âme. Tout semble l’intéresser, le théâtre, le cinéma…

J’aime ses histoires légères et ce qui se cache derrière les mots…
Je vous donne quelques titres mais on devrait tout lire de lui..si, si, j’insiste!

E.E.Schmidt et ses romans, ses nouvelles... 51-wtgk1bcl._sl500_aa300_

51zv3d2lqdl._sl500_aa300_

413izmm0chl._bo2204203200_pisitb-sticker-arrow-clicktopright35-76_aa300_sh20_ou08_

416dlr6r7pl._sl500_aa300_

J’éprouve une tendresse toute particulière pour Oscar…

12 octobre 2012 0 Commentaire

Un monde sans fin de Ken Follet

Un monde sans fin de Ken Follet 41yd3uxwgyl._ss500_-300x300

1327. Quatre enfants sont les témoins d’une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d’enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont la teneur pourrait mettre en danger la couronne d’Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts… L’architecte de génie, la voleuse éprise de liberté, la femme idéaliste, le guerrier dévoré par l’ambition : mû par la foi, l’amour et la haine, le goût du pouvoir ou la soif de vengeance, chacun d’eux se bat pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation – secoué par les guerres, terrassé par les famines, et ravagé par la Peste noire. Avec Un monde sans fin, Ken Follett nous offre une nouvelle fresque historique aussi séduisante et captivante que Les Piliers de la Terre, cette superbe épopée romanesque qui avait pour cadre l’Angleterre du xiie siècle.

51egof6+jxl._ss500_-300x300

Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. Abandonnant le monde de l’espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une œuvre monumentale dont l’intrigue, aux rebonds incessants, s’appuie sur un extraordinaire travail d’historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l’Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d’une superbe épopée romanesque.

J’ai repris le descriptif trouvé sur Amazon car je n’aurais pas fait mieux! Je n’ai pas aimé la série télévisée sur les piliers de la terre mais j’ai beaucoup aimé le roman.
J’ai écouté en audio-livre les piliers de la terre et j’ai plongé dans cette époque où l’église était toute puissante…Quelques longueurs peut-être dans la description de l’église et de ses prêtres parfois, on sort un peu de l’histoire.
J’ai fait de même avec  » Un monde sans fin ». Une petite préférence pour ce roman.
Le suspens est présent, l’auteur nous tient en haleine tout le temps…si vous aimez l’époque, vous aimerez l’histoire.

12

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885