Plius

4 juillet 2020 0 Commentaire

De toutes les manières

téléchargement

Je n’aurais  pu vivre sans Amour.

Heureusement  pour moi, on m’a beaucoup aimée.

En retour, j’ai énormément donné, jusqu’à m’oublier parfois.

Lorsqu’au bas de la page, j’écrivais le mot fin,  jamais je n’ai trahi.

 

Je n’aurais  pu vivre sans tendresse.

Heureusement pour moi, on m’a couverte de caresses.

J’ai été de ces amoureuses qui offrent sans compter.

Le vide est abyssal quand la chaleur vient à manquer.

 

Je n’aurais  pu vivre sans amitiés

Heureusement pour moi, elles furent indéfectibles.

Je fus rarement déçue, toujours entourée.

Brassens je rejoins, dans la bonne humeur des copains d’abord.

 

J’aurais voulu n’avoir ni regrets ni remords,

Mais la route est longue avant d’être paisible.

J’ai connu les tempêtes et le ressac avant la paix.

Auprès de ton arbre, j’irai me reposer.

 

Je n’aurais pu vivre sans Amour et rien autour.

La solitude ronge même les plus courageux.

J’ai versé des torrents de larmes pas toujours joyeux,

Mais j’ai aimé passionnément et cela n’a pas de prix.

 

 

23 juin 2020 0 Commentaire

C’était toi

 abstrakte-kunst-buntes-aussehen

On peut se tromper de chemin sans jamais se mentir.

Croire au bonheur l’espace d’un instant alors que doucement il vole ailleurs.

On croit aimer que déjà, sans prévenir, s’éloigne le plaisir.

Dire pour toujours, et sans s’y attendre perdre l’élan de son coeur.

L’amour est un sentiment incertain.

Qui peut anéantir  lorsqu’il rebrousse chemin.

Pourtant, on ne lui résiste jamais,

Il est si bon de vaciller…

Un jour, pourtant, au détour d’un regard,

Le long d’une phrase, l’espace d’un geste

….tu es et resteras.

 

9 mai 2020 1 Commentaire

Retour du quotidien

maxresdefault

Si les temps ont changé, j’espère que les comportements également.

Deux mois confinés, et il n’y aurait aucun changement ?

Je n’ose y croire, l’homme est perfectible, je le crie haut et fort.

Il en ressortira quelques actions positives en bon conquistador,

L’imagination fertile qui sommeille en chacun de nous,

Se réveillera tel un coup de grisou,

Pour offrir au monde un peu plus de verdure,

De coins de ciel bleu et  moins de caricatures.

Si les temps ont changé,

J’espère que l’homme saura magnifié et enluminé ce qui lui aura manqué.

 

 

29 avril 2020 0 Commentaire

http://deslivrescontrelecancer.unblog.fr/category/nos-lecteurs/

Bonjour,

Je vous engage  à aller faire un petit tour sur ce blog.

La solidarité existe.

Quand vous achetez un livre,   c’est 100% reversé au centre de recherche contre le cancer , Baclesse à Caen.

Reçus présents sur le blog  en toute transparence.

Sans titre

27 avril 2020 0 Commentaire

La folie de l’homme

71QkSn0oCTL._AC_SL1164_

Nous voici devant un caprice de l’histoire.

Enfermé chez lui par la force des événements,

L’homme a perdu la mémoire.

Il tente un voyage dans le temps.

Mais rien n’y fait, il se refuse  à comprendre.

La planète qu’il trouvait fort  à son goût,

Il la trahit jusqu’à la réduire en cendres.

Ses trésors ne valent plus un clou.

 

Le soleil lui brûle chaque jour un peu plus la peau

Mais le capitalisme l’emporte sur les idéaux.

Aie, sauve-moi, je pars en morceaux.

Même les icebergs ont trop chaud.

 

Il avance  à grands pas de désespoir,

En direction de son non avènement.

Sans même avoir le temps de dire bonsoir,

Il se retrouvera projeté dans le néant.

L’Amour ne l’a pas rendu plus tendre.

De son prochain, il se fiche peu ou prou.

Aucun compte, jamais il ne veut rendre,

L’homme serait-il donc devenu fou ?

 

Le soleil lui brûle chaque jour un peu plus la peau

Mais le capitalisme l’emporte sur les idéaux.

Aie, sauve-moi, je pars en morceaux.

Même les icebergs ont trop chaud.

 

 

 

 

12345...201

Haiyang |
lescontesdethalia |
Kittykitkat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les meilleures sélections d...
| Quejelaime
| Serge1885